Froid

by Croc Noir

supported by
Jurawolf
Jurawolf thumbnail
Jurawolf Un album underground qui déchire, un groupe francophone qui, bien que présent sur le site gratuit Jamendo, mérite une contribution par l'achat de leur album. Gloire au Métal Noir ! Favorite track: Nature.
François le Gueux
François le Gueux thumbnail
François le Gueux Un départ en force pour Croc Noir. Cet EP s'écoute d'un trait, en y plongeant tête première, et ce, à plusieurs reprises. Favorite track: Solitude.
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Limited Edition Cassette
    Cassette + Digital Album

    Cassette tape edited by Corde Raide Productions, includes one bonus track. Only 50 copies available!

    Some tapes are still available here. : timewornrecords.storenvy.com/products/19073326-croc-noir-froid

    Includes unlimited streaming of Froid via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Sold Out

1.
01:51
2.
05:40
3.
04:23
4.
04:48
5.
04:24
6.
04:50
7.
02:40

credits

released November 5, 2016

tags

license

about

Croc Noir Alsace-Champagne-Ardenne-Lorrain, France

Groupe de Métal Noir Alsacien fondé en 2016.

contact / help

Contact Croc Noir

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Track Name: Nature
Nature, reprends tes droits,
J'en appelle à ta colère.
Affames tous les loups,
Déploies ton froid désert.

Traverse cet enfer de glace,
Sépulture innommable.
Privée de lumière,
Ma conscience se gèle.

Nature, reprends tes droits,
J'en appelle à ta colère.
Affames tous les loups,
Déploies ton froid désert.

Nature, reprends tes droits.

Traverse cet enfer de glace,
Sépulture innommable.
Privée de lumière,
Ma conscience se gèle.

Nature, reprends tes droits,
J'en appelle à ta colère
Affames tous les loups,
Déploies ton froid désert.

Prédation sanglante,
Charnier putride.
La neige écarlate,
en cette nuit sans lune.

Croc Noir.
Track Name: Glace
La lune se lève
Éclairant la forêt.
Je suis et je ère
Dévoré, par les vers.

Mon existence morne
Je me meure doucement,
Parmi des ombres glaciales
En proie, à ma poésie morbide.

Le froid enserre mon être
De quoi suis-je fait ?
De chair et de fiel.
J'en blasphème le ciel.

Je me sens pourrir
Sous un soleil immonde,
Parmi des semblables que j'exècre,
Rêvant que brûle ce monde.

Je suis la peine incarnée
Et la haine, transmutée.
Alchimie complexe,
À une existence perplexe.

La lune se lève
Éclairant la forêt.
Je suis et je ère
Dévoré, par les vers.

Le froid enserre mon être
De quoi suis-je fait ?
De chair et de fiel.
J'en blasphème le ciel.

Je me sens pourrir
Sous un soleil immonde,
Parmi des semblables que j'exècre,
Rêvant que brûle ce monde.
Track Name: Espoir
Je vois au loin
L’espoir et la vie
Disparaissant
Sous ce voile infini.

Seul et à l'agonie,
Il faut que je me lève
Pour combattre mes ennemis
Avant que mon cœur ne gèle.

De ma force d'âme
Dépend ma survie.
Éviter le drame
Ne pas être asservi.

Le courage se perd
Dans ce froid d'hiver.
Mais l'honneur me retient
Avant que ce ne soit la fin.

Ravalant mes peurs
Je prends les armes.
Sortant de ma torpeur.
Bercé par ce vacarme.

Bercé par ce vacarme.
Track Name: Horizon
Les fleuves rougeoyants,
Le sang coule à flot,
La bataille fait rage.
Sur les plaines sur les monts,
Dans mes peines les démons
Boivent à même les crânes
Les pensées impies.

Je parcours ces chemins
Au travers des bois sombres.
Sous mes pas c'est la mort.
Ils hurlent leurs éternels assauts.
Soufflent dans mon dos
Leur innommable désespoir.

Rien n'y fait, tourmentés à jamais.

L'hiver m'enlace
Le vent souffle si froid
Le soleil se meurt.
Se répand la douleur.
La neige recouvre ces horizons mornes
La terre se gèle.
Sous le vent mortel.

Je parcours ces chemins
Au travers des bois sombres.
Sous mes pas c'est la mort.
Ils hurlent leurs éternels assauts.
Soufflent dans mon dos
Leur innommable désespoir.
Track Name: Solitude
Les ombres me hantent.
En cette nuit triomphante.
Elles rient de moi,
Je ressens l'effroi.

Je suis seul
Dans cette obscurité.
Enveloppé de mon noir linceul,
Je ressens toutes ces atrocités.

Je suis une part du néant.
Plus rien ne me retient.
Les ténèbres aguichantes
Me rappellent en mon sommeil chthonien.

Elles vont me dévorer.
Je ne suis qu'une chose acculée,
Paralysée,
En cette immensité.
Je me sens seul.
Seul.

Je suis une part du néant.
Plus rien ne me retient.
Les ténèbres aguichantes
Me rappellent en mon sommeil chthonien.

Les ombres me hantent.
En cette nuit triomphante.
Elles rient de moi,
Je ressens l'effroi.

À présent je ne suis plus. Juste le silence d'un monde dissolu.